la télévision et le comportement agressive des enfants


22 juillet 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+ La santé


télévision un danger pour les enfants

Regarder trop de violence à la télévision par un enfant peut conduire à un comportement antisocial plus tard.

Nos enfants passent de plus en plus d’heures devant le petit écran. La violence des images qui passent à la télévision peut avoir des influences sur leur perception de la vie. Ces problèmes constituent un fait de société de dimension internationale qui est extrêmement préoccupant. C’est sûr que les bains de sang télévisuels ne sont pas sans effet sur le psychisme de nos enfants.

Trop souvent à la télévision, les programmes diffusés mettent en spectacle une société où il y a trop d’inégalité, d’injustice sociale et culturelle, avec des images de guerre, de fanatisme qui n’offrent d’autre issue que la confrontation, l’exclusion et le désespoir. La télévision est loin d’être encore l’outil de distraction qu’elle était autrefois.

La violence fait désormais partie de la vie et de la culture. Mais exhibée ainsi aux yeux de nos petits, elle ne les prépare pas à affronter leur destin d’adulte. Elle les fascine, les immobilise et tend à les transformer en téléspectateurs passifs, en agresseurs ou victimes potentiels.

L’enfance : un étape  de la vie  pour apprendre

Que nos enfants soient en classe ou qu’ils jouent encore par terre avec des ustensiles de cuisine, qu’ils fassent des bonhommes de neige ou qu’ils regardent la télévision, ils sont à l’apprentissage de la vie et de l’univers. C’est pendant l’enfance qu’ils vont développer des aptitudes, des valeurs et des facultés mentales dont ils se serviront plus tard au cours de leur vie.

En essayant de comprendre le monde et son mode de fonctionnement, nos enfants prennent pour exemple la réalité mais aussi l’expérience télévisuelle. Plus ils regardent la télévision, plus ils en retirent des informations et des idées. Un bébé sera attiré par la télévision, mais regarder l’écran et entendre les sons ne signifie pas vraiment comprendre.

La compréhension s’acquiert graduellement, à mesure qu’évoluent les habitudes d’écoute et la capacité d’absorption de nos enfants. Dès l’âge de sept ans, nos enfants prennent conscience qu’à la télévision il y a des choses réelles et certaines choses qui sont du domaine de l’imaginaire. Mais ils ne les distinguent pas toujours. Même s’ils peuvent comprendre que les bulletins de nouvelles sont réels et que les dessins animés sont imaginaires, par exemple, ils ignorent souvent que les gens qu’ils voient à la télévision sont en fait des personnages incarnés par des comédiens.

 

les parents devraient limiter autant que possible la consommation de la télévision par les jeunes enfants,  le remplacement des séries  agressive   par  émissions éducatives ou non violentes peut aider à réduire les effets négatifs de la violence à la télévision sur les enfants.

Les discussions sur la responsabilité des films et leur impact sur la violence des petits téléspectateurs sont loin d’être closes. A nous de prendre les mesures qui s’imposent, garder le contrôle de la télécommande et en nous basant sur la signalétique et les âges conseillés qui ont été mis en place pour décider quels programmes conviennent à nos enfants.

Surtout n’oublions pas d’offrir à nos enfants des activités physiques plus souvent que de les encourager à regarder le petit écran. Car les loisirs où nos enfants se dépensent, leur permettent de ne pas prendre de poids !

Commentaires